Musitechnic Academy

Drake – Views

 

Un review de Emile


drake-views-album-2

Après la sortie de son single Hotline Bling, succès commercial sans équivoque qui a amassé plus de 700 000 000 vues sur YouTube, en octobre dernier, Drake nous présente enfin son quatrième album studio. Views, sorti le 5 de mai, a fait parlé plus avec sa pochette facilement “meme-able” (nouveau mot que je viens d’inventer pour qualifier quelque chose qui se transforme bien en meme) que son contenu. En effet, malgré ses 20 pistes, l’album n’est pas aussi bourratif qu’il pourrait l’être pour les amateurs du genre.

 
 
 
 
 

 


 

Bien qu’il se place très bien dans son contexte temporel, c’est-à-dire une époque où le Rap n’est plus à la recherche du flow parfait mais d’une presque mélancolie et d’un impact quasi-cinématique, il n’en reste pas moins que l’album n’est pas très recherché et manque de profondeur, surtout pour un artiste comme Drake qui a déjà plusieurs titres à son actif. En effet, mis à part quelques titres portant l’étendard vraiment caractéristique et typique de Drake comme Keep The Family Close et Fire & Desire, il manque une certaine définition dans la musique et les formules qui ont été utilisées par plusieurs autres artistes dans les quelques dernières années. Le tout donne à l’écoute de cet album une impression de déjà vu que je ne n’accueille pas toujours avec entrain; c’est cool de sonner 1970 ou bien 1995, mais 2012 est encore trop récent pour que j’ai envie qu’on me le rappelle.

 

 


 

Si ce n’est pas dans la musique que Drake se distingue, c’est généralement dans ses thèmes. Il prouve ici qu’il fait encore partie à part entière de la culture de sa génération. Celui qui a popularisé l’acronyme YOLO il y a déjà un moment dans Started From The Bottom est encore à l’affut des meurs de ceux qui consomme les médias et la culture en 2016. Il le démontre entre autres avec le populaire Hotline Bling et dans son duo avec Rihanna Too Good, dans lequel il parle d’une relation amoureuse que plusieurs ont sans doute déjà connu. L’amour est de toutes les époques, mais Drake sait comment capturer les habitudes de sa génération comme bien peu d’autres musiciens l’ont fait dans la dernière décennie.

 

 


 
drake-views-album-3

Malheureusement, les quelques moments qui nous sont contemporains ne seront pas assez pour me convaincre que cet album va vieillir avec sa génération. Il semble que Drake a opté pour quantité et non qualité, ce qui se traduit souvent par une paresse rythmique dans son flow et des motif musicaux répétitif au long de l’album. Certaines productions accrocheront votre oreilles avec leurs échantillons pris du passé qui se marient bien aux productions plus modernes et intimidantes mais ce qui accroche encore plus la mienne est la performance prévisible de Drake et sa mélancolie souvent ennuyante que nous ne connaissons que trop peu.

 
 


drake-views-album

Cet album saura sans doute satisfaire les fans ardents du rappeur torontois mais ne pourra pas percer dans l’imaginaire de la culture populaire passé Hotline Bling et sa pochette représentant Drake assis (photoshopée d’ailleurs) sur la tour du CN. C’est un opus qui nous rappelle pourquoi il a connu un grand succès dans le passé sans plus. Il semble que malgré avoir pondu 20 pistes pour cette sortie, chiffre impressionnant pour un album post-bug de l’an 2000, il stagne plus que jamais et aura besoin de se réinventer pour continuer d’être pertinent dans le futur.

 

Emile

23 juin 2016

0 responses on "Drake - Views par Emile (20-05-2016)"

Leave a Message

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Musitechnic © TOUS DROITS RÉSERVÉS